Santé
Réseaux hospitaliers

Réseaux de médecins : vers une équipe bien huilée

Quand les médecins finissent par devenir partenaires dans le cadre d'un réseau, la confiance mutuelle va devoir grandir.
Sarah Misplon

La formation de réseaux a le vent en poupe tant au niveau des directions hospitalières que chez les médecins ou associations de médecins. Mais pour vraiment faire vivre les réseaux hospitaliers, la collaboration entre les médecins au sein du réseau est cruciale. Dans certains cas, la collaboration va de soi et est même bien développée. Les médecins des différents hôpitaux piaffent même parfois d’impatience pour élargir le groupe à tous les hôpitaux du réseau. Dans d’autre cas, la démarche est plus lente et les confrères d’avant deviennent subitement des partenaires dans un réseau futur. Dans ce cas précis, la confiance va devoir s’installer peu à peu.

CONFIANCE : comment l’établir ?

Apprendre à mieux se connaitre et se comprendre l’un l’autre

Nous voulons une collaboration fructueuse, et donc la confiance entre les médecins est indispensable. En rendant visite à l’autre et en apprenant des façons de travailler de l’autre, la confiance commence à grandir. Des moments de rencontre et de partage de connaissances entre hôpitaux, soutenus par de la vidéoconférence et un partage électronique des dossiers y contribuent également. Beaucoup de groupes de médecins sont déjà actifs dans plusieurs hôpitaux du réseau. C’est certainement là un facteur important dans la mise en place d’un réseau couronné de succès.

Transparence sur l’information disponible

La transparence sur l’information disponible est également un facteur critique de succès. Si l’on veut se forger une image correcte de la valeur du réseau, de ses écueils et opportunités, le partage de l’information sur les activités, la performance et les coûts est primordial. Ce n’est que comme cela que l’on pourra définir où se trouvent les ‘gains rapides’ de la collaboration et comment cette collaboration pourra contribuer à des soins au patient encore plus efficaces et encore meilleurs.

Un avenir commun

Réfléchissez ensemble à un avenir commun pour les associations/groupements de médecins et définissez des ambitions au niveau du réseau. Voyez-le comme une opportunité d’amélioration de la qualité et du fonctionnement. Définissez le plus rapidement possible un ou plusieurs projets communs, aussi petits soient-ils. Cela fera grandir la confiance. Un bon résultat combiné à un avenir ambitieux constitue la base d’une grande confiance.

En concertation et avec le soutien de la direction des hôpitaux

Un réseau fort ne peut pas fonctionner sans un bon positionnement des disciplines médicales. Ce positionnement est la suite logique d’une politique claire. Les ambitions doivent être alignées les unes sur les autres et les attentes doivent être explicitées. Un plan commun et la conclusion d’accords réalistes laissant de la place au succès jettent les bases d’une bonne alchimie entre les médecins et les directeurs d’hôpitaux.

Et last but not least : suivez le plan et ‘agissez’

Ça a l’air simple comme ça, mais ce n’est pas toujours le cas. Certaines attentes ne seront sans doute pas rencontrées, le temps exercera une pression, des malentendus se produiront, … Il est important de lisser rapidement ces quelques défauts dans la collaboration. Une bonne gouvernance, une concertation efficace, des rôles clairs et une méthode pour rapidement résoudre les ‘petits problèmes’ ouvrent la voie. Nous pouvons ici également beaucoup apprendre des bonnes pratiques des équipes auto-gérées (lisez le témoignage de Möbius dans Bloovi (en néerlandais)). Pas si illogique que cela car la pratique montre que les associations fonctionnant bien montrent pas de caractéristiques d’une équipe en auto-gestion.

Merci d'avoir lu

Contactez notre expert

Dirk Beets

Partager blog