Santé
Excellence d’entreprise

Que pouvons-nous apprendre de Kaiser Permanente?

"Garder les gens en bonne santé"
Sarah Misplon

Il y a quelques temps, Ri De Ridder me demandait si j’avais envie d’aller voir Kaiser Permanente à San Francisco. Une proposition très alléchante étant donné que le modèle de Kaiser Permanente est souvent pris en exemple dans la préparation de la conférence de première ligne et dans les projets pilotes soins chroniques. Le voyage était fascinant et je rentre ma valise pleine d’inspiration.

Quelques chiffres :

Kaiser Permanente a 10 millions de membres et est présent dans 8 états américains. Kaiser Permanente compte :

  • 38 hôpitaux
  • 622 policliniques et autres lieux pour patients ambulatoires
  • 18.000 médecins
  • 180.000 collaborateurs, dont 50.000 infirmiers/infirmières et 6.000 collaboraterus au département informatique .

L’accent est mis sur les soins, le bien-être n’est pas repris dans l’offre de soins de Kaiser Permanente.

Que pouvons-nous apprendre de Kaiser Permanente?

“Garder les gens en bonne santé” est la devise. Kaiser Permanente est autant un assureur qu’un prestataire de soins. Plus faibles seront les dépenses santé, meilleur cela sera pour l’assureur. C’est pour cette raison que l’on investit énormément dans la prévention. Chaque hôpital a un centre d’éducation à la santé où de l’information est disponible et où des coachings et des formations sont donnés sur des thèmes bien précis, comme le diabète, le sida, la santé mentale, … Beaucoup d’information est également disponible électroniquement sous forme de films, de cours en ligne, … Kaiser investit aussi dans la promotion de la santé auprès de ses propres collaborateurs. Des objectifs collectifs sont définis au niveau par exemple du surpoids. Si l’objectif est atteint, tout le monde reçoit un bonus.

Mesure de la qualité et benchmarking

Mesurer c’est savoir : Kaiser Permanente détermine des objectifs très clairs en termes de résultat et il les augmente chaque année un peu plus. Les soins plus spécialisés ne sont proposés que dans certains hôpitaux du groupe, dans des Centres d’Excellence. Et Kaiser Permanente est fier des résultats engrangés en comparaison à d’autres hôpitaux américains.

Innovation et informatisation

Le plus impressionnant chez Kaiser Permanente est le système informatique complètement intégré au niveau de tous les hôpitaux et policliniques avec un dossier patient robuste. Il a fallu 7 ans pour développer le système et il est sans cesse amélioré, où 5-7% des frais sont annuellement investis dans l’informatique. Et le résultat est époustouflant : dans le portail patient électronique toute l’information est disponible pour le patient (labos, courriers, infos de traitement, …) et il est également possible de prendre rendez-vous, d’envoyer un mail au médecin, de faire des consultations en vidéo-conférence, de commander des médicaments en ligne, de compléter des questionnaires préopératoires, de chercher des informations, …

Pour les médecins et les prestataires de soins le système offre également un beau support électronique : applications mobiles, alertes sur les screenings et les auscultations qui doivent avoir lieu, possibilité de planifier des rendez-vous avec d’autres prestataires de soins, guidelines Evidence based, … les différentes possibilités sont illustrées dans le film suivent :

Les médecins et le département informatique travaillent en étroite collaboration au développement du système informatique. Ou comme disait récemment le Vice-président Health IT Strategy :”un système construit uniquement par des médecins est impayable, un système complètement construit par des informaticiens est inutilisable. Il est essentiel que les deux groupes collaborent.”

Au sein du groupe Kaiser Permanente se trouve une centre d’innovation, le Garfield innovation centre, qui peut expérimenter à sa guise et passer s’il le veut à la vitesse supérieure sans tenir compte des structures existantes. Des nouvelles technologies et des nouvelles formes de soins sont testées et peaufinées. Les patients sont également impliqués dans le développement et le test de ces innovations. Kaiser s’est principalement inspiré de Google et Mc Donalds. Certaines innovations vont loin comme par exemple un docteur digital

Et le business case? D’après Kaiser Permanente il est positif, surtout par la diminution du temps d’hospitalisation et la diminution de l’adminsitration par le nursing. Il y a également des économies d’échelle si l’on développe le système pour une plus grande population (dans le cas de Kaiser Permanente pour 10.000.000 membres, 38 hôpitaux et 622 policliniques)

It’s always a challenge in healthcare to break out of our silos and the Garfield Innovation Center provides an exciting physical space that energizes our staff to work collaboratively on innovations which will provide our members with the best care.
Jennifer Liebermann, Garfield Innovation Center Director

Et quelles leçons pouvons-nous tirer ?

  • Investissez dans la prévention et la promotion de la santé pour augmenter l’efficacité du système de soins (et bien entendu aussi pour améliorer la santé de la population)
  • Un système électronique intégré est la base des soins intégrés. Dans ce cadre, en comparaison avec Kaiser Permanente, nous avons encore du chemin à parcourir.
  • Osez expérimenter. Créez de l’espace, du temps, donnez les moyens de développer de nouvelles formes de soins, de nouvelles technologies –en dehors des structures existantes- ensemble avec les patients et les prestataires de soins.

Si vous voulez en savoir plus sur ma visite, n’hésitez pas à me contacter. Je me ferai un plaisir de vous renseigner.

Merci d'avoir lu

Contactez notre expert

Sarah Misplon