Secteur public
Capital humain et Organisation

Le capital social : d’une importance capitale pour votre organisation

« Les collaborateurs sont notre principal actif ». Une phrase que l'on entend souvent dans la bouche des dirigeants d'entreprise et qui, malgré son côté cliché, renferme une vérité fondamentale.
Lies Deweer

Les compétences et motivations de chaque collaborateur constituent en effet un facteur important de la réussite d’une organisation. Chaque organisation est la somme des personnes qui la constituent. La valorisation, l’utilisation optimale, la structuration et le développement de ce précieux capital social sont dès lors un défi de taille. Comment tirer le meilleur de vos collaborateurs, comment favoriser leur bien-être et comment rendre votre organisation flexible ?

Le capital social n’est pas un nouveau concept. L’effet du capital social sur le bien-être personnel et la santé des organisations est étudié depuis longtemps. Ce concept trouve son origine dans le travail du sociologue du 19e siècle Emile Durkheim. Mais c’est l’article Bowling Alone du politologue américain Robert Putnam, publié en 1995, qui a popularisé le capital social en dehors de l’univers de la sociologie.

Ne sous-estimez pas l’importance de ce concept pour votre organisation. Pour pouvoir exceller, vous avez absolument besoin de la motivation, de l’implication personnelle, de la résilience individuelle, de la passion et de l’envie de vos collaborateurs. Si vous augmentez le capital social de votre organisation, vous luttez contre les maux qui accablent de plus en plus souvent notre société en rapide évolution : absentéisme, burnout et bore-out.

Pour augmenter le capital social de manière efficace et durable, vous devez agir de manière globale sur trois niveaux : le niveau individuel, le niveau de l’équipe et le niveau de l’organisation. Ces trois niveaux sont complémentaires et doivent donc être en équilibre en permanence.

Au niveau individuel, on parle de motivation intrinsèque des collaborateurs. Des études de l’Université de Gand démontrent que, dans les organisations où le capital social est faible, les symptômes de dépression et la probabilité d’absences de longue durée sont plus importants. Il va de soi qu’un collaborateur motivé, qui fait son travail avec passion et envie, est plus épanoui, plus performant et s’engage davantage pour son employeur.

Au niveau de l’équipe, le facteur le plus important est l’interaction entre les collaborateurs : la qualité des relations sociales, la réciprocité, la confiance, la fréquence des interactions et la volonté de s’entraider pour atteindre les objectifs. Les collaborateurs d’une organisation à capital social élevé ont une meilleure vue d’ensemble sur le fonctionnement de l’organisation et se concertent pour résoudre les problèmes. Ils osent également développer et mettre en pratique tous leurs talents. L’organisation évite ainsi de devoir sous-traiter un savoir-faire déjà présent parmi les collaborateurs.

Au niveau de l’organisation, les facteurs à prendre en compte sont ceux qui sont communs pour chacun dans l’organisation. Il s’agit de la culture de l’organisation, de l’identité commune et de la flexibilité de l’organisation. Pour augmenter le capital social de votre organisation, il est crucial d’investir dans une culture inspirante dans laquelle les collaborateurs peuvent se reconnaître et qui leur offre la possibilité de s’épanouir. Une identité commune forte (une « bonne image ») rend votre organisation plus attirante pour les clients, fournisseurs et autres parties prenantes, et constitue aussi un avantage pour attirer du personnel dans un marché de l’emploi où règne une forte concurrence. En offrant davantage de responsabilité à vos collaborateurs ainsi qu’un système de concertation, de collaboration et de décision bien structuré, votre organisation pourra réagir plus rapidement aux changements et s’adapter aisément à de nouvelles situations.

Si vous investissez donc sur ces trois niveaux, non seulement vous éviterez une spirale descendante, mais vous initierez des tendances positives au sein de votre organisation. Votre capital social est dès lors d’une importance capitale !

Merci d'avoir lu

Contactez notre expert

Lies Deweer